You are here: Accueil Société
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Société

Jules Hoffmann, nouveau Prix Nobel français de médecine

Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Après avoir reçu ces derniers mois les prestigieux prix Keyo de médecine, prix Gairdner en sciences médicales et le prix Shaw en sciences du vivant et médecine.

Jules Hoffmann est né au Luxembourg, le 2 août 1941. Son père, enseignant de sciences naturelles et collectionneur d'insectes à ses temps perdus, lui a communiqué sa passion.

Après des premiers travaux sur les sauterelles, c'est chez la drosophile ou "mouche du vinaigre" que le biologiste analyse les réponses antimicrobiennes des insectes, permettant des avancées pour la compréhension des mécanismes chez les mammifères, homme compris, à une époque où "personne ne faisait ce type d'études au plan mondial".

 

Le jeu en ligne au secours de la recherche

Envoyer

Des adeptes d'un jeu vidéo en ligne ont réussi à décoder une énigme qui tenait en échec depuis dix ans les plus éminents scientifiques.

Plus fort que Second Life et le Rubik's Cube réunis : les adeptes d'un jeu vidéo sur l'Internet ont réussi en trois semaines à décoder la structure d'une enzyme proche de celle du virus du sida, une énigme qui tenait en échec depuis dix ans les plus éminents scientifiques. Et pour célébrer cet exploit, la revue scientifique Nature Structural & Molecular Biology, qui a publié dimanche cette découverte, fait exceptionnellement figurer les joueurs de Foldit comme coauteurs de l'étude.

 

Maladie d’Alzheimer : espoir et débat autour d'un médicament

Envoyer

Une équipe française dévoile, à la veille de la Journée mondiale de lutte contre Alzheimer, les effets positifs d’un médicament. Cette avancée dans la lutte contre la maladie n’est pas la seule.

 

 

Sur la piste d'un vaccin contre l'acné

Envoyer

La nouvelle devrait réjouir tous les jeunes enfants qui pourront - peut-être - ainsi échapper aux boutons au moment de l'adolescence.

Le laboratoire Sanofi Pasteur vient d'acheter l'exclusivité mondiale des droits pour un vaccin, qui n'en est encore qu'au stade préclinique (avant l'expérimentation chez l'homme), ainsi qu'un traitement contre l'acné. Ils sont développés par des chercheurs de l'université de Californie à San Diego. La cible potentielle est vaste : 80 à 90 % des adolescents voient apparaître des boutons sur leur visage, voire leur dos, au moment de la puberté. Cette maladie peut durer pendant des années, et persister à l'âge adulte.

"La glande sébacée est au repos jusqu'au début de l'adolescence", explique Louis Dubertret, professeur émérite de dermatologie. "Quand elle commence à sécréter le sébum, sous l'effet des hormones, le canal d'évacuation est souvent bouché, encombré par des débris de peau, de graisse, d'où la formation d'un point noir (ou blanc quand il est plus profond). La glande ne pouvant pas se vider, elle grossit, elle finit par s'enflammer, ce qui est à l'origine des microkystes." Même si cette affection est la plupart du temps bénigne et transitoire, elle peut avoir des conséquences psychologiques, physiques et sociales très importantes.

 

Du sang artificiel transfusé à l'homme pour la première fois

Envoyer

Pour la première fois, du sang artificiel a été transfusé à l'homme, a annoncé hier la revue spécialisée américaine «Blood». Cet exploit vient de France. A l'origine de cette avancée scientifique : des chercheurs français de l’Inserm et de l’AP-HP.

A l'issue de tests sur des souris, l'équipe de recherche a renouvelé l'expérience sur un donneur volontaire. Bonne nouvelle : la durée de vie et le taux de survie des cellules cultivées sont similaires à ceux des globules rouges «classiques».

Luc Douay espère que ces globules rouges arificielles pourraient constituer une réserve illimitée de cellules sanguines et une alternative aux produits de transfusion classiques. Toutefois, la production à grande échelle de ces cellules requiert des progrès technologiques supplémentaires. En attendant la généralisation du sang artificiel, vous pouvez continuer à donner votre sang dans les hôpitaux proches de chez vous et dans les 17 Etablissements Français du Sang (EFS). Chaque année, l'EFS contribue à soigner plus d'un million de malades.

 
Page 8 sur 9

Like me !