You are here: Accueil Sciences
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Sciences

Un ado Américain révolutionne le dépistage du cancer du pancréas

Envoyer
Note des utilisateurs: / 9
MauvaisTrès bien 

Jack Andraka est lycéen de seize ans considéré comme un véritable petit génie. Il est en effet l'inventeur d'une nouvelle méthode pour détecter le cancer du pancréas. Pourtant, il y a encore trois ans, Jack Andraka ignorait tout de cet organe situé derrière l'estomac. C'est le décès brutal de son oncle, d'un cancer pancréatique, qui le pousse à s'interroger sur cette partie vitale du corps humain. Il consulte alors Google et Wikipedia, et découvre que ce type de cancer est souvent détecté lorsqu'il est trop tard. En cause, un test de dépistage vieux d'une soixantaine d'années - une éternité en médecine - et dont le prix prohibitif pousse les oncologues à s'en passer.

Lire la suite...
 

Guérison "fonctionnelle" du virus du sida d'un enfant contaminé à la naissance

Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Une équipe de chercheurs a présenté, dimanche 3 mars aux Etats-Unis, le premier cas de guérison apparente d'une jeune enfant contaminée à la naissance avec le virus du sida (VIH) transmis par sa mère. Le virus n'a pas été complètement éradiqué mais sa présence est tellement faible que le système immunitaire de l'organisme peut le contrôler sans traitement antirétroviral, ont expliqué les scientifiques et médecins lors de la 20e conférence annuelle sur les rétrovirus et les infections opportunistes réunie ce week-end à Atlanta (Géorgie).

Lire la suite...
 

Une paille contre la drogue du violeur

Envoyer
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 

Deux chercheurs israéliens ont mis au point un capteur minuscule qui permet de détecter dans une boisson certaines substances chimiques.

C'est une simple paille en plastique, mais elle va peut-être sauver de nombreuses femmes dans le monde. Celles qui pourraient être victimes de la GHB, connue sous le nom de "drogue du violeur". Mise au point par deux chercheurs israéliens de l'université de Tel-Aviv, le professeur Fernando Patolsky et son collègue, le Dr Michael Ioffe, elle permet, grâce à un capteur minuscule, de détecter dans une boisson certaines substances chimiques.

Lire la suite...
 

La plus ancienne ville préhistorique d'Europe découverte en Bulgarie

Envoyer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Il s'agit sans doute de la plus importante découverte archéologique au monde de ces dernières années. Des archéologues ont mis au jour dans l’est de la Bulgarie, près de Provadia, une ville préhistorique susceptible d’être la plus vieille d’Europe, fondée autour d’une exploitation de sel. Cela pourrait aussi expliquer l’origine d’autres richesses dans la région.

Cette ville préhistorique, située à une heure de Provadia, serait datée entre 4 700 et 4 200 ans avant notre ère, soit quinze siècles avant la fondation de la civilisation grecque antique. Entre 300 et 350 personnes vivaient dans cette ville au 5e millénaire avant Jésus-Christ, dans des maisons comptant jusqu’à deux étages. Les archéologues se sont rendu compte seulement récemment que la localité fortifiée, centre religieux et de commerce, répondait aux critères de ville préhistorique. «Nous ne parlons pas de ville dans le sens des cités-états grecques, des villes romaines ou médiévales, mais de ce que fut, pour les archéologues, une ville au 5e millénaire avant Jésus-Christ », déclare le chef de l’expédition Vasil Nikolov, archéologue du musée archéologique de Sofia, qui a annoncé la nouvelle le 29 octobre.

 

Lors des fouilles menées sur le site de Provadia-Solnitsata depuis 2005, les archéologues ont ainsi découvert des ruines de maisons à deux étages, de sanctuaires et d’un portail, ainsi que de bastions et de trois murailles. Ces vestiges datés au carbone appartiennent à l’époque du Chalcolithique moyen et tardif, soit entre l’an 4700 et 4200 avant J.-C.

Les résultats de ces découvertes vont être analysés par un anthropologue britannique, un expert japonais en céramique et une équipe allemande chargée de dater avec exactitude les trouvailles.

 

Le « bébé-médicament » a guéri sa sœur

Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

La science lui a donné la vie et il a redonné la vie à sa sœur. Près de dix-huit mois après sa naissance, Umut-Talha, premier « bébé-médicament » français, a permis à sa grande sœur Asya de guérir de la bêta-thalassémie sévère, une grave maladie génétique du sang dont elle souffrait.

Grâce aux cellules souches prélevées dans le cordon ombilical d’Umut-Talha à la maternité, le sang de la fillette de 5 ans est aujourd’hui comme « neuf ». Asya, qui était anémiée au point d’avoir besoin de transfusions sanguines, affiche de belles joues comme celles des enfants de son âge en bonne santé.

Un miracle, mais qui ne doit rien à la providence. Car, au-delà de son frère Umut-Talha (« notre espoir » en turc), c’est à la médecine et au courage de ses parents qu’Asya doit sa guérison.

 

 

 
Page 6 sur 7

Like me !