You are here: Accueil Faits Divers Sauvetage Une gagnante de l'Euro Millions fait don de sa fortune
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Une gagnante de l'Euro Millions fait don de sa fortune

Envoyer
Note des utilisateurs: / 5
MauvaisTrès bien 

Margaret Loughrey a empoché 34 millions d'euros, qu'elle a décidé de consacrer aux pauvres et à la rénovation de sa ville d'Irlande du Nord. Un bref séjour en hôpital psychiatrique, à la demande de sa famille, n'a pas entamé sa détermination.

Gagner à la loterie engendre souvent des vocations de philanthrope et de bon samaritain. Plusieurs gagnants en France ont soutenu des associations humanitaires ou leur commune. Depuis quelques mois, l'Irlande du Nord est stupéfaite devant la générosité de Margaret Loughrey. Agée de 48 ans, cette chômeuse revenait d'un rendez-vous au Pôle emploi local quand elle a acheté en décembre, sur un coup de tête, un ticket d'Euro Millions. Le lendemain, elle découvre abasourdie que sa combinaison est la bonne et qu'elle a décroché une cagnotte de 34 millions d'euros, un record pour l'Ulster.

Dans les jours suivant sa bonne fortune, Margaret Loughrey expliquait vouloir faire bénéficier sa mère, ses quatre frères et sa sœur de cette manne. Elle promettait d'employer cet argent pour changer la vie des gens et de ne pas tout garder pour elle.

La quadragénaire avait ensuite refait surface à la rubrique fait divers. Des voyous avaient brisé les fenêtres de son domicile et en mars, à la suite d'une altercation dans un pub, sa famille avait demandé à ce qu'elle soit internée dans un hôpital psychiatrique. Elle y était restée trois semaines avant que son avocat ne parvienne à contester la décision avec succès. Cette mésaventure n'a pas pour autant entamé sa détermination.

Fidèle à son engagement d'utiliser ses gains pour le bien de la communauté, Margaret Loughrey a acheté pour 1,25 millions d'euros, en juillet l'ancienne filature de lin Herdman's Mill, fondée il y a 170 ans, qui a mis la clé sous la porte en 2004. Une fois les travaux de restauration terminés sur ce site classé -cela pourrait prendre jusqu'à 10 ans-, Margaret Loughrey espère en faire un lieu de tourisme et de commerce. La nouvelle de cette vente a été un soulagement pour les riverains qui étaient opposés au projet concurrent de transformer le site en incinérateur d'ordures pour produire de l'énergie.

Un autre projet -le rachat d'une zone commerciale de neuf hectares pour en faire un village d'artisanat traditionel a été refusé par les autorités. Mais Margaret Loughrey ne change pas d'idée. Dans les journaux de ce week-end, elle confiait ne vouloir garder en sa possession que 1,25 millions d'euros. Sur les 33 millions restants, elle en a déjà donné 17. Elle compte léguer le reste à sa ville de Strabane pour que la localité puisse s'offrir un «lifting». «Je sais ce que c'est de ne rien avoir», explique la quadragénaire qui, avant l'Euro Millions, vivait avec 70 euros par semaine, «Comment être riche, ce que je n'ai jamais été, pourrait-il me manquer?».

 

Like me !