You are here: Accueil Faits Divers Sauvetage Un garagiste sauve la vie d’un bébé !
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Un garagiste sauve la vie d’un bébé !

Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Un garagiste a pratiqué un bouche à nez sur un nourrisson inanimé et lui a sauvé la vie.C’est un vrai petit miracle de Noël ! Un garagiste a sauvé la vie d’un bébé : cet homme a fait preuve d’un sang-froid exceptionnel et a appliqué les gestes de premiers secours à un bébé en grande difficulté respiratoire.

Les faits remontent à jeudi dernier. Une grand-mère, sa fille et son bébé, originaires de l’Aude, s’arrêtent dans une station-service d’Avignonet-Lauragais, entre Toulouse et Narbonne. La grand-mère de la famille sort pour faire le plein d’essence lorsque sa fille se précipite hors du véhicule en hurlant « elle ne respire plus ». « Son bébé était bleu », témoigne Laurence Martinez, propriétaire du garage et de la station-service, selon le journal 20 minutes.

Pascal, 50 ans, ancien légionnaire, le mari de Laurence, intervient immédiatement devant les clients tétanisés. « La maman, choquée et affolée, ne voulait pas me donner le bébé et le serrait dans ses bras. J’ai allongé la petite sur une veste par terre et je l’ai ventilée pendant au moins dix minutes », explique le garagiste, dans 20 Minutes. « Au bout d’un certain temps qui m’a paru très long, elle a recommencé à respirer très difficilement. Pauvrette... J’ai continué à stimuler ses extrémités, les mains, les pieds. J’ai un passé qui m’a peut-être aidé. Je suis retraité militaire de la Légion. Ce sont des choses que l’on apprend ».

Pendant ce temps, sa femme appelait le médecin de famille et le Samu. Pour le médecin, pas de doutes, Pascal a sauvé la vie du bébé : dans ce type d’urgence, les 10 premières minutes sont déterminantes. « Il faut féliciter ce garagiste qui a démontré un grand sang-froid. On peut penser que grâce à son action tout à fait adaptée, l’enfant âgée d’un mois a pu être sauvée », a confirme Jean-Louis Ducassé, le chef de service du Samu 31 au CHU de Toulouse, à l’AFP.Le bébé qui se prénomme Cassandra a probablement avalé de travers sa tétée et a été victime d’une fausse route alimentaire alors qu’elle sortait juste d’une bronchiolite : les aliments se sont dirigés dans la trachée et non dans l’œsophage. Admise aux urgences, la petite Cassandra a fêté son 1er mois à l’hôpital, selon la Dépêche du Midi.Pascal a tenu à féliciter son épouse qui a prévenu les secours et rassuré la grand-mère et la fille paniquées.

 

Like me !