You are here: Accueil Faits Divers Sauvetage Un couple de palestiniens sauve les enfants d'une famille israélienne attaquée par des terroristes
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Un couple de palestiniens sauve les enfants d'une famille israélienne attaquée par des terroristes

Envoyer
Note des utilisateurs: / 6
MauvaisTrès bien 

A la sortie de la ville de Hebron, en Cisjordanie, la voiture du rabbin Miki Mark et de sa famille est frappée par une rafale de tirs automatiques. Miki Mark meurt sur le coup et son épouse, Chavi, est gravement blessée. La voiture se retourne, avec leurs deux enfants bloqués à l'intérieur.

C'est un couple de Palestiniens qui viendra à leur aide, raconte le Times of Israel.

"Au début, j'ai cru qu'il s'agissait d'un accident. J'ai ouvert la porte, ce qui était difficile parce que la voiture était renversée. La fille était à l'intérieur de la voiture, et elle criait 'Ils nous tuent!' donc je lui ai répété de ne pas avoir peur, et que tout irait bien."

Après avoir ouvert une des portes, l'homme, qui a gardé l'anonymat, a sorti Tehila, 14 ans, de la voiture. Son épouse, qui est médecin, a exercé une pression sur sa plaie abdominale pour réduire le flot de sang, pendant qu'il appelait une ambulance. Il a ensuite sorti le garçon, Pedaya, 15 ans.

"J'ai pris le garçon et je l'ai serré dans mes bras, je lui ai donné un peu d'eau et appliqué de l'iode, et je lui répétais que tout irait bien. Qu'il s'agisse d'un accident ou d'une attaque terroriste n'a pas fait de différence pour moi. Ca ne compte pas. Ce sont des gens, des enfants, ils ont besoin d'aide, et si je peux les aider, je les aiderai."

"La fille m'a dit, 'Dieu a envoyé un arabe pour nous aider'," a-t-il ajouté.

Pendant les obsèques du rabbin Miki Mark qui ont eu lieu dimanche, ses enfants ont réprimandé ceux qui ont parlé de "revanche." "Ceux qui veulent raconter ces bêtises doivent partir. Ce n'est pas ce que notre père voulait. Nous voulons honorer sa mémoire et ses bonnes actions. Il avait des amis arabes"

 

Like me !