You are here: Accueil Faits Divers Sauvetage Bataclan : la femme enceinte de la vidéo est en vie, et a retrouvé son sauveur
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Bataclan : la femme enceinte de la vidéo est en vie, et a retrouvé son sauveur

Envoyer
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

Son appel désespéré résonnait dans la nuit, entre des salves de coups de feu et les cris. Si vous avez vu la vidéo tournée par un habitant juste à côté du Bataclan, vous avez probablement entendue cette phrase glaçante prononcée à plusieurs reprises par une jeune femme, suspendue à une fenêtre : "s'il vous plaît, monsieur, je suis enceinte, je vais lâcher" Avant d'être secourue par une personne, qui la tire à l'intérieur du bâtiment.

Bonne nouvelle, dans ce cauchemar qui dure maintenant depuis quatre jours : cette jeune femme est en vie. Le Huffington Post a eu de ses nouvelles par l'intermédiaire de son ami, Frans. Ce dernier explique que la jeune femme et son futur bébé se portent bien. Et que grâce à Twitter, elle est parvenue à retrouver celui qui lui a sauvé la vie.

"Très rapidement elle a eu envie de remercier toutes les personnes qui ont eu un geste envers elle, et notamment l'homme qui a pris trois secondes dans sa fuite pour lui tendre la main et l'aider à remonter", rapporte cet ami. Les proches de la jeune femme ont alors diffusé une petite annonce pour retrouver ce héros.

Un appel largement relayé sur Twitter, et qui a porté ses fruits puisque "grâce à l'annonce (…) le frère de l'homme qui l'a aidée m'a contacté par mail", explique Frans. "J'ai vérifié auprès de lui et de mon amie qu'il s'agissait bien de la bonne personne, et ils ont pu s'échanger leurs numéros. Il va bien aussi et c'est également ce qu'on voulait tous savoir".

L'ami de la jeune femme enceinte termine par une note positive. "Elle a été sauvée par une succession de petits gestes, de petites attentions et, dans ce moment de folie totale, ces gestes minuscules ont accompli de grande choses", a-t-il indiqué. Avant de conclure : "On n'imagine à peine combien une main tendue, une main sur l'épaule, ont sauvé des gens. Ces gens ont besoin de se remercier, de se serrer dans les bras".

 

 

Like me !