You are here: Accueil Faits Divers Sauvetage Comment un prêtre catholique a sauvé la vie de centaines de musulmans en Centrafrique
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Comment un prêtre catholique a sauvé la vie de centaines de musulmans en Centrafrique

Envoyer
Note des utilisateurs: / 8
MauvaisTrès bien 

Le père Bernard Kinvi, 32 ans, est Togolais, prêtre de l'Ordre des Camilliens. Il dirige une mission en République centrafricaine. Début 2014, il a sauvé la vie de plus de 1 000 musulmans fuyant les milices déchaînées, les rassemblant et les abritant dans l'église locale. Il l'a fait au péril de sa vie.

D'une façon générale, chrétiens et musulmans ont coexisté en paix en République centrafricaine jusqu'au jour où, fin 2012, une force rebelle à majorité musulmane, appelée Séléka, a pris le contrôle de plusieurs villes du pays, avançant vers la capitale, Bangui.

Le président François Bozizé a conclu un accord avec eux, mais la paix n'a pas duré. En mars dernier, la Séléka régnait sur Bangui.

Lorsque la violence a atteint Bossemptélé, une petite bourgade au nord-ouest de Bangui, certains combattants Séléka, blessés, ont cherché à se faire soigner à l'hôpital de la mission du père Kinvi. "J'ai dû leur interdire de venir à l'hôpital avec des armes", explique le père Kinvi au journal The Irish Times. "Les populations locales étaient terrifiées et ont décidé de se rebeller contre eux. Ils ont ensuite établi l'anti-Balaka", une force de résistance à l'avancée de la milice Séléka.

 

Like me !