You are here: Accueil Faits Divers Sauvetage Deux Égyptiennes transforment des sacs plastiques en accessoires de mode
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Deux Égyptiennes transforment des sacs plastiques en accessoires de mode

Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Faire des sacs avec des sacs. C’est l’idée qu’ont eu deux jeunes designers égyptiennes pour recycler les montagnes de sachets plastiques qui jonchent les rues et s’accrochent aux arbres. 

Tout juste diplômées de l’Université allemande du Caire, Yara Yassin and Rania Rafie se sont tournées vers le “recyclage créatif” dans l’espoir de changer les mauvaises habitudes et encourager une prise de conscience environnementale.

Contactée par le HuffPost Maghreb, Yara Yassin explique leur démarche et le concept de leur nouveau business écolo-fashion. Tout est parti d’un constat inquiétant et d’un voyage à Berlin…

D’après elle, le problème vient notamment du fait qu’aucune taxe ne soit imposée aux commerçants qui distribuent gratuitement des sachets au lieu de proposer des sacs de courses réutilisables.

D’où leur initiative, qui vise à créer non seulement "de nouveaux produits à vendre aux consommateurs, mais aussi une conscience écologique au sein de la société ainsi qu’un meilleur avenir."

Défenseurs des arbres et amoureuses de la nature depuis des années, les deux jeunes femmes eurent l’idée de ce projet pendant leurs études, après un semestre passé à Berlin.

Mais une fois rentrées au Caire, les choses n’ont pas été aussi faciles. Malgré les encouragements, peu de personnes voulurent s’essayer à ce nouveau style, considérant que "des produits recyclés ne sont pas dignes de confiance". Yara et Rania découvrirent aussi que le marché égyptien et la société en général étaient très peu sensibles à l’environnement.

Un défi donc, qu’elles espèrent bien relever avec leur toute jeune enseigne. "Parce-que nous pensons que les déchets sont aussi une ressource", affirme Yara.

"'Genuine plastic bags'" ('sacs en plastique véritable') avait été d’abord choisi pour la marque, comme un clin d’œil moqueur au label "cuir véritable". Mais les deux jeunes femmes décidèrent ensuite d’opter pour un nom plus simple et accrocheur: "RE-FUSE", pour "refuse les sacs plastiques qui te sont proposés".

Etuis pour ordinateurs portables, tablettes et téléphones portables, sacs fourre-tout, sacs de courses réutilisables, sacs tendance, mais aussi accessoires et marque-pages, sont disponibles, chaque produit étant unique et personnalisable.

Le résultat agit aussi comme protection contre la pluie et le sable, peut-on lire sur la page Facebook.

Pour ce qui est de se procurer la matière première (les sacs plastique), rien de plus facile. "Nous avons tout simplement des points de collecte au Caire, comme ‘ice cairo’ (un centre écolo) et l’Institut des arts libéraux et des sciences ‘CILAS’. (…)

Nous travaillons aussi avec des éboueurs du Caire, qui mettent le plastique de côté et nous le livre propre."  Depuis la création de cette petite affaire en Egypte, Yara et Rania ont fait appel à un ami économiste (Mostafa Adel El Ader) et à un commercial (Omar El Kholefy) pour réadapter leurs plans et espérer atteindre un jour leur objectif: "devenir une marque et s’exporter partout dans le monde".

 

Like me !