• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Erreur
  • XML Parsing Error at 1:1215. Error 9: Invalid character

Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Faire des sacs avec des sacs. Cest lide quont eu deux jeunes designers gyptiennes pour recycler les montagnes de sachets plastiques qui jonchent les rues et saccrochent aux arbres.

Tout juste diplmes de lUniversit allemande du Caire, Yara Yassin and Rania Rafie se sont tournes vers le recyclage cratif dans lespoir de changer les mauvaises habitudes et encourager une prise de conscience environnementale.

Contacte par le HuffPost Maghreb, Yara Yassin explique leur dmarche et le concept de leur nouveau business colo-fashion. Tout est parti dun constat inquitant et dun voyage Berlin

Daprs elle, le problme vient notamment du fait quaucune taxe ne soit impose aux commerants qui distribuent gratuitement des sachets au lieu de proposer des sacs de courses rutilisables.

Do leur initiative, qui vise crer non seulement "de nouveaux produits vendre aux consommateurs, mais aussi une conscience cologique au sein de la socit ainsi quun meilleur avenir."

Dfenseurs des arbres et amoureuses de la nature depuis des annes, les deux jeunes femmes eurent lide de ce projet pendant leurs tudes, aprs un semestre pass Berlin.

Mais une fois rentres au Caire, les choses nont pas t aussi faciles. Malgr les encouragements, peu de personnes voulurent sessayer ce nouveau style, considrant que "des produits recycls ne sont pas dignes de confiance". Yara et Rania dcouvrirent aussi que le march gyptien et la socit en gnral taient trs peu sensibles lenvironnement.

Un dfi donc, quelles esprent bien relever avec leur toute jeune enseigne. "Parce-que nous pensons que les dchets sont aussi une ressource", affirme Yara.

"'Genuine plastic bags'" ('sacs en plastique vritable') avait t dabord choisi pour la marque, comme un clin dil moqueur au label "cuir vritable". Mais les deux jeunes femmes dcidrent ensuite dopter pour un nom plus simple et accrocheur: "RE-FUSE", pour "refuse les sacs plastiques qui te sont proposs".

Etuis pour ordinateurs portables, tablettes et tlphones portables, sacs fourre-tout, sacs de courses rutilisables, sacs tendance, mais aussi accessoires et marque-pages, sont disponibles, chaque produit tant unique et personnalisable.

Le rsultat agit aussi comme protection contre la pluie et le sable, peut-on lire sur la page Facebook.

Pour ce qui est de se procurer la matire premire (les sacs plastique), rien de plus facile. "Nous avons tout simplement des points de collecte au Caire, comme ice cairo (un centre colo) et lInstitut des arts libraux et des sciences CILAS. ()

Nous travaillons aussi avec des boueurs du Caire, qui mettent le plastique de ct et nous le livre propre." Depuis la cration de cette petite affaire en Egypte, Yara et Rania ont fait appel un ami conomiste (Mostafa Adel El Ader) et un commercial (Omar El Kholefy) pour radapter leurs plans et esprer atteindre un jour leur objectif: "devenir une marque et sexporter partout dans le monde".

 

Like me !