You are here: Accueil
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Erreur
  • XML Parsing Error at 1:1215. Error 9: Invalid character

Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

cancer

Une amlioration de la survie pour la plupart des cancers est souligne par un rapport sur plus de 420 000 personnes diagnostiques entre 1989 et 2007, rendu publique jeudi. Cette amlioration peut tre attribue au progrs d aux traitements pour certains cancers mais aussi, pour une grande part, un diagnostic plus prcoce facilitant souvent la prise en charge, selon le rapport Survie des personnes atteintes de cancer en France, 1989-2007.

Ce document de 409 pages confirme que la survie des personnes atteintes de cancers varie considrablement selon la localisation cancreuse : la survie dix ans aprs un diagnostic varie ainsi en moyenne de 1% pour le cancer de la plvre appel msothliome 93% pour le cancer du testicule. Les cancers de mauvais pronostic (survie dix ans infrieure 33%) reprsentent 40% des cancers chez les hommes et seulement 16% chez les femmes.

Les cancers de bon pronostic (survie dix ans suprieure ou gale 66%) reprsentent 52% des cancers chez les femmes et seulement 28% chez les hommes. Ces rsultats sexpliquent en grande partie par une frquence plus leve de cancers de mauvais pronostic chez les hommes (cancers du poumon, sophage, foie...). Chez les femmes, le cancer du sein, cancer le plus frquent, est de bon pronostic (53 000 nouveaux cas estims en 2011). La survie nette cinq ans aprs le diagnostic est de 86 % et de 76% dix ans. Pour ce cancer, la survie cinq ans est passe de 81% en 1990 89% en 2002. Toutefois, du fait de sa frquence, il reste la premire cause de dcs par cancer chez la femme.

Par ailleurs, pour un mme cancer, les femmes ont souvent une survie suprieure celle des hommes, selon lInstitut national du cancer (INCa) qui prsente ce dossier avec lInstitut de veille sanitaire (InVS). Pour le cancer de la prostate (71 000 nouveaux cas en 2011), le rapport voque une amlioration majeure de la survie cinq ans aprs le diagnostic. Elle est passe de 70% pour les cas diagnostiqus en 1990 90% pour ceux diagnostiqus en 2002.

 

Like me !