• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Erreur
  • XML Parsing Error at 1:1215. Error 9: Invalid character

Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Le maire de Dakar, Khalifa Sall, dissident de la majorit au pouvoir et probable candidat la prsidentielle de 2019 au Sngal, a t inculp, mardi 7 mars, dans la soire. Il a t plac sous mandat de dpt, a annonc lAgence France-Presse un de ses avocats.

Les chefs daccusation retenus son encontre sont ceux descroquerie portant sur des deniers publics, de dtournement de deniers publics, dassociation de malfaiteurs, de blanchiment de capitaux , a dtaill Me Bamba Ciss. Cinq autres de ses collaborateurs ont aussi t mis sous crous.

Le 3 mars, le procureur de la Rpublique de Dakar, Serigne Bassirou Guye, avait fait savoir lors dune confrence de presse quune information judiciaire allait tre ouverte contre M. Sall, voquant un dtournement de plus de 2,7 millions deuros.

Un rapport de lInspection gnrale dEtat (IGE) affirme que des fonds dun montant de 1,83 milliard de francs CFA ont t pris des caisses de la ville, sans justification , avait expliqu le magistrat. On demande que ce soit justifi parce que les pices censes le faire nont pas t produites, avait ajout le procureur.

Ancien ministre, Khalifa Sall dirige la capitale du Sngal depuis 2009. Il est lun des responsables du Parti socialiste (PS). Le PS, formation qui a dirig le pays de 1960 2000, est membre de la coalition autour de lactuel prsident Macky Sall, mais Khalifa Sall, en dissidence dans son parti et au sein de la majorit, a annonc quil prsenterait sa propre liste de candidats aux lgislatives du 30 juillet.

Khalifa Sall a rgulirement rfut ces derniers jours les accusations de dtournement son encontre. Il avait t convoqu et entendu les 21 et 22 fvrier, pendant plusieurs heures daffile, par la division des investigations criminelles (DIC, police judiciaire) sur sa mauvaise gestion prsume. Convoqu lundi par le juge dinstruction, il avait vu son audition ensuite renvoye mardi aprs-midi.

Aprs son inculpation et son incarcration, ses avocats ont dnonc une manuvre politique. Cette arrestation et cette dtention nont pour but que de freiner Khalifa Sall dans ses ambitions politiques , ont-ils assur dans une dclaration lue devant la presse au tribunal, voquant les lgislatives de juillet et la prsidentielle de 2019.

 

Like me !