You are here: Accueil Faits divers une fillette indemne après une chute de 10 m
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

une fillette indemne après une chute de 10 m

Envoyer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Un miracle. Une fillette de 2 ans et demi est sortie indemne d’une chute du troisième étage d’un immeuble, lundi, dans le quartier Saint-Hubert de Sainte-Geneviève-des-Bois. Ni fracture ni hémorragie. Elle a été transportée à l’hôpital Necker-Enfants malades, à Paris, pour subir des examens de contrôle et être placée en observation.Son état n’inspirait hier aucune inquiétude.

« D’après le Samu, elle n’a rien! se réjouit le maire PS de la commune, Olivier Leonhardt, qui s’est rendu sur place. J’ai rencontré la tante du bébé et les voisins. Il y avait une grosse émotion mais aussi beaucoup de soulagement. »

Il est un peu plus de 14 heures quand la petite fille escalade un meuble, peut-être une chaise, et s’approche de la fenêtre. L’enquête n’a pas permis de déterminer si la vitre était fermée ou si la fillette a elle-même actionné le loquet. « Elle s’est prise dans les fils d’une parabole avant de basculer », raconte une source proche du dossier.

Dix mètres plus bas, des herbes hautes amortissent la chute de la petite fille. « Les occupants de l’appartement étaient en train de faire du rangement. Il y avait eu une fête et ils avaient bougé du mobilier. Ils n’ont rien vu », poursuit cette même source.

Ce sont des animateurs d’un centre de loisirs situé au pied de l’immeuble qui ont assisté à toute la scène et prévenu les secours. Ils sont également allés sonner chez les parents de la fillette pour les alerter de l’accident. « J’ai demandé à l’officier des pompiers d’aller parler tout de suite aux enfants du centre pour tenter de dédramatiser la situation et les rassurer. Les gamins étaient très heureux de pouvoir raconter ce qu’ils avaient sur le cœur », explique Olivier Leonhardt.

L’événement a également créé un fort émoi dans le quartier. De nombreux habitants se sont réunis aux abords de la scène. « Ça fait réfléchir, commente, choquée, une maman, une poussette à la main. Ce n’est pas possible d’être derrière ses enfants à chaque seconde. Dieu merci, la fillette s’en sort bien ».

 

Like me !