You are here: Accueil Faits divers l'exécution d'un handicapé mental suspendue à la dernière minute aux Etats-Unis
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

l'exécution d'un handicapé mental suspendue à la dernière minute aux Etats-Unis

Envoyer
Note des utilisateurs: / 2
MauvaisTrès bien 

 

Sept mois après un sursis de dernière minute, l'exécution de Warren Hill, un condamné à mort américain souffrant de troubles mentaux, a été à nouveau suspendue in extremis, mardi soir en Géorgie.

L'exécution de ce Noir américain de 52 ans, dont 21 passés dans le couloir de la mort pour le meurtre d'un co-détenu, a été suspendue "quelques minutes" avant l'injection létale, prévue mardi à 19h à Jackson, Géorgie, a précisé son défenseur Brian Kammer.

Dans une décision, une cour d'appel du sud-est des Etats-Unis a accordé un "sursis conditionnel de l'exécution' et ordonné aux parties de montrer en quoi le retard mental de Warren Hill pouvait lui épargner la peine capitale. "Nous sommes extrêmement soulagés que la cour d'appel du 11e circuit ait arrêté l'exécution de Warren Hill, une personne souffrant d'un retard mental", s'est réjoui l'avocat.

La plus haute juridiction du pays avait pourtant auparavant rejeté l'ultime appel du condamné, ainsi que plus tôt dans l'après-midi, la cour suprême de Géorgie.

Plusieurs organisations et personnalités, mais aussi des jurés du procès et la famille de la victime elle-même, ont appelé à commuer la condamnation à mort de Warren Hill en réclusion à perpétuité. L'ancien président américain Jimmy Carter avait réitéré mardi son appel pour que le bureau des grâces de Géorgie accorde sa clémence, comme il l'avait fait déjà en juillet dernier peu avant la première date d'exécution.

 

Il n'y jamais de cause perdu ou indéfendable il suffit d'y croire!

 

Like me !