You are here: Accueil Faits divers L'agresseur du militaire à La Défense avait été repéré par les ex-RG et arrêté.
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

L'agresseur du militaire à La Défense avait été repéré par les ex-RG et arrêté.

Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

 

Un homme de 22 ans prénommé Alexandre a été interpellé mercredi matin à La Verrière (Yvelines) et placé en garde à vue. Il s'agit de l'auteur présumé de l'agression contre un militaire samedi soir à La Défense.

Selon François Molins, le procureur de la République de Paris, le jeune homme a reconnu les faits devant les policiers venus l'arrêter devant le domicile d'une amie à lui.

«Il leur a indiqué qu'il savait pourquoi ils étaient là», a déclaré le magistrat lors d'une conférence de presse. Cette amie «n'a a priori aucun lien, aucune implication dans ces faits.»

La garde à vue d'Alexandre peut durer 96 heures.

Jusque là, il était connu des services de police «pour des petits délits, quand il était mineur et qu'il n'avait pas de domicile régulier», d'après François Molins. Des délits qui ont fait l'objet de simples rappels à la loi. Selon le procureur et plusieurs sources proches de l'enquête, l'agresseur présumé s'est converti à l'islam vers 18 ans. Il est un partisan d'un «islam traditionaliste voire radical, depuis trois ou quatre ans», a confié un enquêteur. «Il a agi au nom de son idéologie religieuse», a précisé le procureur.

Une note sur ses dérives envoyée à la DCRI en février, selon le MondePourtant, d'après le Monde, la Sous-direction de l'information générale (SDIG, les ex-RG) des Yvelines a dressé, le 20 février, une note détaillée sur la dérive du jeune homme. Des voyages à l'étranger, comportement étrange, rupture familiale... sont notamment évoqués. Mais le bureau de liaison avec la Direction centrale du renseignement intérieur (DCRI, chargée des radicaux), n'ont pas donné suite, selon le quotidien du soir.

 

 

Like me !