You are here: Accueil Economie Entreprise Les tarifs bancaires un peu moins lourds
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Les tarifs bancaires un peu moins lourds

Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

Enfin une agréable surprise pour les consommateurs! Cette année, les banques leur coûteront moins cher… C’est, en tout cas, le diagnostic auquel a abouti le comparateur de banques en ligne Panorabanques en passant à la paille de fer les tarifs de 157 établissements financiers.

Selon cette étude, que « le Parisien » - « Aujourd’hui en France » dévoile, les frais bancaires de base (chéquier, carte, découvert etc.), reculent de 1,91% en 2014!Chaque Français versera en moyenne 187,31 € à sa banque en 2014. « Les frais d’un consommateur moyen se répartissent en trois blocs à peu près équivalents : ceux liés à la carte bancaire (61,65 €), aux dépassements de découverts (58,91 €) et les autres frais tels que, par exemple, les virements, la tenue de compte ou l’assurance des moyens de paiement », explique Guillaume Clavel, fondateur du comparateur Panorabanques.

Au total, pour un consommateur moyen, la douloureuse s’adoucit de 4,40 € en 2014. « Tous les consommateurs ne verront pas leur facture s’alléger dans les mêmes proportions. Plus vous utilisez votre découvert, plus cela s’en ressentira », précise Guillaume Clavel, fondateur du comparateur Panorabanques (voir infographie). Et pour cause.

Les frais de dépassement de découvert plongent. Dans le jargon bancaire, cela s’appelle des « commissions d’intervention ». Ils sont perçus par la banque lorsque l’on tente de payer (chèque, virement, prélèvement) alors que l’autorisation de découvert est dépassée. Une pratique qui coûte 58,91 € au portefeuille du consommateur moyen en 2014, soit une économie de 5,22 € par rapport à l’année dernière. Faut-il remercier la philanthropie des banques? Pas exactement… « Ces dépenses ont baissé sous l’effet de la loi bancaire », explique Guillaume Clavel, qui précise son analyse : « Votée l’été dernier, cette loi limite ces frais à 8 € par opération et les plafonne à 80 € par mois. » Résultat, selon cette étude, plusieurs banques ont dû revoir leurs tarifs à la baisse.

Des exemples? La Banque populaire occitane (de 14 € à 8 €), la Société générale (8,75 € à 8 €) et encore BNP Paribas (8,50 € à 8 €)…La multiplication des frais de tenue de compte. Selon Panorabanques, pour compenser le manque à gagner sur les commissions d’intervention, certaines banques ont eu la main lourde sur un autre poste : les « frais de tenue de compte ». Le nombre de banques facturant ces frais, dont les contours sont assez vagues, est passé de 53 en 2013 à 73 en 2014. Du coup, en moyenne, les Français paieront 14% de plus de frais de compte (7,52 € par an en moyenne). Panorabanques cite ainsi en exemple la Bred, dont les frais de tenue de compte passent de 0 à 18 € par an!

 

Like me !