You are here: Accueil Economie Entreprise La SNCF prête à équiper ses trains de Wi-Fi
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

La SNCF prête à équiper ses trains de Wi-Fi

Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

On n'est jamais mieux servi que par soi-même. En octobre, Axelle Lemaire apostrophait la SNCF sur l'absence de Wi-Fi dans ses trains. «Toc toc toc, la SNCF: on peut se voir pour discuter Wi-Fi dans le train?» avait-elle tweeté. Le dossier a depuis bien avancé. Vendredi matin, la secrétaire d'État au numérique a annoncé sur France Inter que la SNCF va lancer un appel à projets en février pour préparer l'arrivée du Wi-Fi dans ses trains. «La récente hausse des tarifs de la SNCF inclura le coût du déploiement du Wi-Fi», a-t-elle précisé en faisant référence à l'augmentation de 2,6% des prix des billets de train en 2015.

Ce n'est pas la première fois que la question du Wi-Fi dans le train est abordée par des voies officielles. En 2013, le député UMP Lionel Tardy avait adressé une question au gouvernement à ce sujet. Fleur Pellerin, secrétaire d'État au numérique de l'époque, avait alors relevé le coût élevé de la mise en place et de la maintenance de tels équipements. «D'un point de vue technique, équiper un TGV en Wi-Fi requiert, du fait de la vitesse du train, la mise en oeuvre de solutions plus élaborées que celles utilisées pour équiper un lieu public», avait-elle expliqué. Même constat de la part de la SNCF, qui parlait d'un obstacle «bien souvent financier». Ce discours semble avoir évolué depuis le tweet d'Axelle Lemaire. Dans une interview accordée à Rue89, la secrétaire d'État avait reconnu vouloir «mettre la pression politique et publique» sur la compagnie ferroviaire en portant le débat sur les réseaux sociaux.

Au-delà du train, la connexion Internet devient une commodité de plus en plus réclamée par les usagers de transports en tous genres. À Paris, quatre opérateurs ont déjà signé un accord avec la RATP pour développer la 3G et la 4G dans le métro et le RER parisien. Le Wi-Fi est également devenu un véritable argument commercial pour les compagnies aériennes. C'est le cas d'Air France, qui va tester en 2015 un dispositif permettant d'avoir Internet au sein de deux Airbus court et moyen-courriers.

 

Like me !