You are here: Accueil Donation - Générosité Le bienfaiteur qui se cachait d'être riche
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Le bienfaiteur qui se cachait d'être riche

Envoyer
Note des utilisateurs: / 6
MauvaisTrès bien 

Il s'appelait Richard A. Herman. Pendant 40 ans, il a occupé un banal deux-pièces dans l'immeuble du Watergate de Virginia Avenue, rendu célèbre par l'affaire des "plombiers" de Richard Nixon. C'était en apparence un modeste architecte, toujours habillé du même costume couleur de muraille, que ses voisins connaissaient à peine, qui ne s'était jamais marié et à qui on ne prêtait que trois passions : un coupé Corvette sans âge qui ne quittait guère le parking du Watergate, les daiquiris bien glacés qu'il se faisait servir le vendredi soir dans un bar de la résidence et les concerts du Kennedy Center tout proche dont il ne manquait jamais une représentation.

Cet homme qui a toujours vécu chichement, tellement modestement que personne ne se retournait jamais sur lui, était en réalité un multimillionnaire, héritier de l'un des fondateurs des Southern Railways. Il n'a jamais profité de sa fortune, s'est contenté de la faire fructifier et a décidé de léguer 28 millions de dollars à Family Matters, l'équivalent américain du Secours populaire. Une somme énorme, le double du budget annuel de cette association qui distribue des aides aux personnes nécessiteuses de la capitale fédérale et dont la présidente, Tonya Smallwood, a éclaté en sanglots lorsqu'elle a appris la nouvelle. Pourtant, Richard Herman n'était pas tout à fait un inconnu pour Family Matters, puisque, depuis 1967, il était devenu un donateur régulier de l'association à laquelle il envoyait tous les ans un chèque de... 25 dollars.

Le 6 février, Betsie Paull a annoncé qu'outre les 28 millions de dollars attribués à Family Matters, qui représentent environ 60 % de la fortune de son cousin, il avait également légué 15 millions de dollars au Kennedy Center, dont il appréciait tellement la programmation.

 

Like me !