You are here: Accueil Donation - Générosité Des juifs accueillent des musulmans dans leur synagogue après l'incendie de leur mosquée au Canada
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Des juifs accueillent des musulmans dans leur synagogue après l'incendie de leur mosquée au Canada

Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Une synagogue canadienne a ouvert ses portes à des musulmans dont la mosquée avait été incendiée à la suite des attentats du 13 novembre à Paris. Un cocktail molotov avait été projeté contre l'unique lieu de prière des musulmans de la ville de Peterborough (Ontario), causant des dégâts évalués à plus de 75.000 euros.

 

A la suite de cette nouvelle, le président de la synagogue Beth Israel, Larry Gillman, a "contacté le conseil d'administration de la synagogue pour demander à ses membres s'ils étaient prêts à partager le lieu de prière juif avec les membres de la communauté musulmane", comme le relate i24News. Personne ne s'est opposé à cette proposition.

Une bannière dessinée par les enfants de la communauté juive disant "Bienvenue les amis !" a été collée sur l'un des murs de la salle de prière de la synagogue.

L'intégration à ce nouveau lieu semble s'être fait sans encombre. La chaîne locale canadienne 680News rapporte les mots d'un des fidèles: "Il y a eu des moments difficiles, de la peur, mais aujourd'hui, on se sent bien à l'idée de venir prier dans cette synagogue et d'accepter cet élan de générosité de la part de la communauté juive. Je peux dire que nous sommes heureux de prier dans cette synagogue."

A l'unisson, les responsables de la mosquée Masjid al-Salaam ont évoqué le début d'une longue amitié.

Ce geste philanthrope vient rappeler celui de plusieurs musulmans d'Arlon en Belgique qui avaient en mai 2015 offert plus de 2000 euros pour sauver la synagogue du quartier devenue insalubre.

 

 

Like me !