You are here: Accueil Donation - Générosité Le restaurant Le Ryad du Mesnil-Esnard organise un réveillon de Noël fraternel
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Le restaurant Le Ryad du Mesnil-Esnard organise un réveillon de Noël fraternel

Envoyer
Note des utilisateurs: / 10
MauvaisTrès bien 

Originaires de Kabylie, Tahar Laoudi et Mohamed Sid Ahmed sont arrivés à Paris dans les années 90. Une période difficile pour ces Berbères, notamment lors des fêtes de fin année pendant lesquelles ils se sont retrouvés éloignés de leurs proches familles. Une période gravée dans leurs mémoires. Depuis, les deux hommes se sont associés et ont ouvert le restaurant Le Ryad en mars 2014.

 

Aussitôt, avec l’aide du personnel et de fournisseurs, ils ont institué le réveillon de la solidarité. « Un couscous de Noël pour tous. Pour les personnes seules, les sans domicile et même ceux qui ont les moyens. C’est totalement offert », annonce Tahar. L’an dernier 70 convives s’étaient retrouvés pour la soirée : un succès.

ette année, les restaurateurs renouvellent l’opération toujours « dans l’esprit de partager et pour le plaisir de donner de notre temps aux autres. Les amis et la famille viennent nous aider. Nous aurons même des danseuses orientales », complète Mohamed.

L’établissement sera ouvert aussi aux passants. Ceux à pied ou en voiture. « C’est une tradition en Kabylie. Il y a toujours une place à table pour un inconnu de passage. » Le symbole sera encore plus fort cette année puisque le Noël chrétien correspond au « Noël musulman » (le Mawlid), la naissance du prophète. « Surtout suite à tous les événements de ces derniers mois. Nous sommes sur le Hidjri (calendrier agraire). Tous les ans, c’est la fête. Nous revêtons nos plus beaux habits traditionnels et les enfants reçoivent des cadeaux. Ensuite, il y a un grand repas. Dans quelques jours, ce sera l’union. Le refus de la stigmatisation. Montrer que nous sommes tous pareils. Lors du réveillon, nous ne demanderons pas la religion des invités. Ce sera une rencontre citoyenne. La fraternité est notre culture », déclarent à l’unisson les deux généreux organisateurs. Chaque convive sera accueilli à partir de 19 h demain jeudi avec le sourire.

 

Like me !