You are here: Accueil
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Erreur
  • XML Parsing Error at 1:1215. Error 9: Invalid character

Envoyer
Note des utilisateurs: / 3
MauvaisTrès bien 

Simone Ferry-Guiho, dcd en novembre dernier l'ge de 90 ans, va faire des heureux dans son village famillial de Saint-Congard, situ dans le Morbihan. En effet , elle a dsign ce bourg de 781 habitants comme son lgataire universel.

Elle laisse la commune, dans laquelle "elle venait encore il y a quatre ans", environ 800 000 euros correspondant la valeur de son pargne bancaire, d'une maison dans les Vosges et de terrains agricoles, a prcis le maire Daniel Brul, confirmant une information du journal Ouest-France. Une bonne nouvelle puisque le budget de fonctionnement annuel de la commune est de 600 000 euros.

Simone Ferry-Guiho, veuve, fille unique et sans enfants, a toujours vcu dans les Vosges, o son pre a rencontr sa mre aprs avoir t mobilis pour la Premire Guerre mondiale. Ne en 1923, "elle a t secrtaire de mairie Saint-Di-des-Vosges pendant toute sa vie", a affirm l'dile. "Elle n'a jamais vcu Saint-Congard mais elle y venait en vacances avec ses parents dans les annes 40, 50, 60 puis seule, pour voir ses nombreux cousins, cousines", a expliqu le maire. "Elle aimait Saint-Congard, elle nous le disait chaque instant", a-t-il poursuivi.

"Trs droite, trs honnte, gentille et accueillante", Simone Ferry-Guiho "parlait toujours de Saint-Congard o elle possdait des terrains hrits de son pre, des champs, quelques bois, quelques landes", a tmoign Marthe Bonny, l'une de ses arrire-cousines. "Je les vendrais bien, qu'elle disait des fois" mais elle ajoutait aussitt "je ne veux pas, c'est le bien de papa", a racont Mme Bonny. "Elle a gard de l'amiti pour Saint-Congard, elle voulait y garder ses racines".

En faisant de la commune son lgataire universel, elle "lgue son bien d'une faon intelligente, elle ne meurt pas dans l'anonymat, c'est une bonne faon de continuer", a-t-elle ajout. Le nouveau conseil municipal devrait dcider dans les semaines venir de l'utilisation de cette manne, et "il y aura un souvenir pour elle et sa famille", a pour sa part assur le maire.

"C'est norme, c'est vraiment une bouffe d'oxygne", s'est rjoui Daniel Brul, l'heure o "les communes rurales comme les ntres ont de plus en plus de difficults avec les dotations de l'Etat qui ont tendance diminuer".

Des particuliers ont rgulirement fait le bonheur de petites communes, en leur lguant leurs biens leur mort. En 2008, un riche propritaire terrien avait ainsi donn sa fortune de 37 millions d'euros son village sarthois de Rouez-en-Champagne, et en janvier dernier, un ex-coiffeur boursicoteur avait lgu 2,5 millions d'euros son village de l'Orne. En fvrier 2011, Jort (Calvados) avait vu son budget quadrupl aprs un legs de 800 000 euros d'un natif de la commune

 

Like me !