You are here: Accueil Sciences Découverte scientifique Australie : il cherche des toilettes et découvre un site préhistorique exceptionnel
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Australie : il cherche des toilettes et découvre un site préhistorique exceptionnel

Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

C'est ce qui s'appelle avoir beaucoup de chance. Lorsque cet Australien s'est mis en quête d'un endroit pour une pause pipi, il ne s'attendait sûrement pas à faire une découverte essentielle sur l'histoire de son pays. Comme le raconte la télévision ABC (version australienne), Clifford Coulthard venait de descendre de voiture, « appelé par la nature », quand il a découvert un site préhistorique majeur.

Des fossiles et des artéfacts découverts en pleine chaîne montagneuse des Flinders Ranges ont permis d'établir une présence aborigène datant de 49 000 ans, soit 10 000 ans plus tôt que ce que pensaient les historiens, rapporte ABC. Cliffort Coulthard se baladait dans le parc naturel situé à 550 kilomètres au nord d'Adélaïde, avec Giles Hamm, archéologue et doctorant. Ce dernier a raconté l'anecdote à la presse. « L'appel de la nature s'est fait sentir et Cliff a remonté le lit d'un ruisseau et est arrivé dans une gorge où il a trouvé une source entourée de peintures sur roches... Immédiatement, quand on a vu ça, on s'est dit: Wow, c'est des gens qui allument des feux dans un abri de roches, c'est de l'activité humaine. »

Giles Hamm a ensuite fait des recherches archéologiques, aidé du peuple Adnyamathanha, les aborigènes de la région avec qui il travaille depuis neuf ans. Ensemble, ils ont déjà exhumé 4 300 artéfacts et 200 fragments d'os. Sur le site découvert dans les Flinders Ranges, ils ont mis à jour la plus ancienne utilisation de pigment d'or d'Australie et d'Asie du Sud-Est. D'autres technologies, comme les aiguilles en os et les outils en pierre avec des poignées en bois, étaient également utilisées par les aborigènes ayant vécu dans cet endroit il y a 49 000 ans. Le plus ancien site connu dans cette zone aride, à l'ouest de l'Australie centrale, date de 38 000 ans.

La découverte dans cette grotte d'os d'animaux géants, comme le Diprotodon otpatum, une sorte de wombat géant, prouve également que les humains ont cohabité avec ces espèces et qu'ils ne sont probablement pas responsables de leur extinction. L'ensemble des travaux de Giles Hamm, en partenariat avec le professeur Gavin Prideaux, sur cette découverte est compilé dans la revue Nature .

 

 

Like me !