• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Erreur
  • XML Parsing Error at 1:1215. Error 9: Invalid character

Envoyer
Note des utilisateurs: / 6
MauvaisTrès bien 

Justice a t rendue. Un tribunal isralien a condamn la prison vie un juif ultra-orthodoxe pour l'assassinat d'une adolescente isralienne lors de la Gay Pride Jrusalem en 2015. Le drame avait provoqu une forte motion en Isral. Le 30 juillet 2015, Yisha Shlissel, alors g de 39 ans s'tait prcipit sur le dfil de la Gay Pride qui parcourait Jrusalem. Arm d'un couteau, il avait poignard l'une des participantes, Shira Banki, 16 ans, qui avait succomb ses blessures quelques jours plus tard. Six autres personnes avaient t blesses.

Son geste avait caus un moi d'autant plus grand en Isral qu'il avait t libr quelques semaines auparavant aprs avoir purg 10 ans de prison pour une agression similaire lors d'une prcdente marche des fierts Jrusalem en 2005. Il avait alors bless trois personnes.

Reconnu coupable en avril, Shlissel, qui a vcu dans une colonie ultra-orthodoxe de Cisjordanie occupe selon des mdias locaux, a t amen dimanche matin la salle d'audience, menott et pieds entravs pour entendre sa condamnation, a rapport une journaliste de l'Agence France-Presse.

Il n'a montr aucun remords. l'audience prcdente, il a parl d'une guerre religieuse , a affirm l'Agence France-Presse l'une des victimes de Shlissel, Noam Eyal, 31 ans, la sortie de l'audience.

Isral est considr comme un pays pionnier pour la promotion et le respect des droits des homosexuels, notamment en matire d'adoption par des couples de mme sexe. Mais les militants LGBT dnoncent rgulirement des discriminations ou des attaques, notamment Jrusalem, o vivent de nombreux juifs religieux qui considrent l'homosexualit comme un pch.

Le tribunal a prononc une condamnation perptuit assortie de 31 ans de dtention pour l'assassinat de Shira Banki, six tentatives de meurtre et les blessures infliges des participants la Gay Pride , a indiqu Oshrat Shoham, du parquet de Jrusalem. Il a galement t condamn une amende de 2 064 000 shekels (478 000 euros). La cour a rendu un lourd verdict , a-t-elle encore dit aux journalistes la sortie de l'audience. Nous pensons que Yisha Shlissel ne sera pas libr au cours des prochaines dcennies, voire pas libr du tout.

Savoir que Yisha Shlissel restera en prison jusqu' la fin de ses jours nous rassure un peu , a dclar la radio publique Sarah Kala, directrice excutive de la Jerusalem Open House LBGT. C'est une tape supplmentaire pour tenter d'endiguer l'affreuse homophobie qui fait rage chez nous , a-t-elle ajout.

sa sortie de prison, Shlissel s'tait abondamment rpandu en critiques contre les homosexuels sur diffrents forums avant de passer nouveau l'acte. Il n'a ensuite exprim ni regret ni excuse devant le tribunal.

Peu aprs l'attaque, le journal ultra-orthodoxe Bhehadrei Haredim avait cit des connaissances de Shlissel voquant un homme normal qui tait conscient de ce qu'il faisait . Selon le journal, ce pre de quatre enfants est n dans le centre d'Isral de descendants de survivants de la Shoah. Il a trs tt rejoint une cole talmudique Moshav Yad Binyamin, dans le centre d'Isral, o il est n. lve dou, il tait trs renferm et restait seul en classe pendant les rcrations, rapporte encore le journal.

La publication dans la presse de photos le montrant, dans son austre costume noir traditionnel des ultra-orthodoxes et le visage dform par la rage, se jetant sur le cortge de la Gay Pride, avait marqu les esprits en Isral. La police avait t vivement critique pour son incapacit l'empcher de passer de nouveau l'acte et des limogeages jusqu'aux plus hauts niveaux de l'institution avaient suivi cette attaque.

L'agression du 30 juillet avait t suivie le lendemain d'une attaque impute des extrmistes juifs contre une maison palestinienne en Cisjordanie occupe. Ces deux vnements violents avaient caus une onde de choc dans la socit isralienne et remis sur le devant de la scne la question de la violence des fanatiques juifs.

 

Like me !