You are here: Accueil Faits Divers Arrestation criminelle Les salariés du supermarché à Perpignan arrêtent encore les braqueurs
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Les salariés du supermarché à Perpignan arrêtent encore les braqueurs

Envoyer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

 

Le Carrefour City de l'avenue Julien-Panchot, à Perpignan (Pyrénées-Orientales) a été la cible de deux tentatives de braquages en une semaine, qui se sont soldées chacune par un échec grâce à l'intervention du personnel. Samedi matin, un employé de l'enseigne a vu surgir dans le magasin un homme encagoulé qui l'a menacé avec une arme de poing, qui s'est révélée factice, relate «L'Indépendant».

Avec sang froid, il est parvenu à maîtriser le braqueur avant l'arrivée des forces de l'ordre.

Une semaine auparavant, le 2 février, deux hommes encagoulés avaient déjà tenté de commettre un vol dans le magasin. L'intervention des employés a été décisive, comme le raconte «L'Indépendant».

Dimanche dernier, alors que l'un des braqueurs emmène le gérant dans son bureau pour récupérer le coffre, son complice pointe son arme sur les cinq employés présents ce matin-là. Dans le bureau, la situation dégénère : le patron, qui temporise, voit son agresseur lui coller son pistolet sur la tempe. Entendant des éclats de voix, le deuxième braqueur tourne le dos aux employés et baisse la garde. Il reçoit alors un uppercut au menton et s'écroule : Olivier, 29 ans, vice-champion de France de boxe chinoise, prof d'art martial à ses heures et employé du Carrefour City, a frappé !

Le malfaiteur essaie de ramper vers la sortie mais l'ensemble des employés lui sautent dessus pour le maîtriser. L'autre, effrayé, court vers la sortie, son arme braquée sur Olivier, lequel n'hésite pas à lui envoyer un coup de pied dans les côtes. Quand la police arrive, les deux hommes sont immobilisés au sol.

Ils ont été jugés lundi en comparution immédiate. L'un d'eux, récidiviste, a été condamné à six ans ferme, tandis que son complice a écopé d'une peine de cinq ans, dont une année avec sursis et une mise à l'épreuve de deux ans.

 

Like me !