• Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

Erreur
  • XML Parsing Error at 1:1215. Error 9: Invalid character

Envoyer
Note des utilisateurs: / 0
MauvaisTrès bien 

L'humoriste Nicolas Bedos a t condamn ce vendredi trois mois de prison avec sursis et 800 d'amende pour conduite en tat d'ivresse, outrage et menace de mort envers des policiers aprs une chute scooter.

Le tribunal correctionnel de Paris a suivi les rquisitions du parquet et a retenu l'tat de rcidive lgale, l'humoriste ayant dj t condamn en janvier 2010 pour conduite en tat d'brit.Nicolas Bedos n'tait pas prsent l'audience. Il sait donner des leons de courage (...) aux policiers quand il passe la tl mais quand il s'agit de venir s'expliquer devant eux, il n'en a plus beaucoup, a tacl l'avocat des deux policiers, Me Jrme Andrei. Une rfrence une ancienne chronique au vitriol de l'humoriste sur la police, qui lui avait dj valu une condamnation pour injure publique en juillet 2012.

Dans la nuit du 24 septembre 2013, dans le centre de Paris, deux policiers avaient aperu un homme circulant avec difficult sur un deux-roues, zigzaguant et faisant des embardes avant de chuter. Lorsqu'ils taient arrivs la hauteur de Nicolas Bedos, le ton tait rapidement mont.Selon les deux policiers, l'humoriste, ivre, les avait pris a partie, parlant de leur boulot de merde notamment. A l'un d'eux, il aurait dit : Je te retrouverai et je te tuerai.

La reprsentante du parquet a fustig un comportement inadmissible et des propos dtestables, dplorant qu'il ne soit pas venu au tribunal prsenter des excuses.Entendu par la police lorsqu'il avait recouvr ses esprits, Nicolas Bedos avait dit ne pas se souvenir avec prcision des propos tenus, mais il avait ni toute forme de menace. Et selon lui, l'un des deux policiers l'avait abord en lui lanant : Vous faites moins le fier qu' la tl. Ce que le fonctionnaire de police a ni.

Nicolas Bedos a en outre t condamn verser au total 750 de dommages et intrts aux fonctionnaires et 300 pour les frais de justice. Son avocat, Me Vincent Toledano, a dplor que, dans ce dossier, son client soit doublement coupable : du comportement habituel d'un ivrogne, mais aussi de sa notorit. Il a renouvel les excuses de l'humoriste aux policiers.

 

Like me !