You are here: Accueil Faits Divers Arrestation criminelle A Marseille, le tortionnaire du chat Oscar sera jugé lundi
  • Increase font size
  • Default font size
  • Decrease font size

Le Journal Des Bonnes Nouvelles

Les bonnes nouvelles apportées dun pays éloigné, sont comme de leau fraîche à une personne altérée et lasse.

A Marseille, le tortionnaire du chat Oscar sera jugé lundi

Envoyer
Note des utilisateurs: / 4
MauvaisTrès bien 

Sur la vidéo, il affiche un grand sourire. « Farid de la Morlette », comme il se faisait appeler sur Facebook, a l’air tout heureux de la séance de torture qu’il est en train d’infliger à un petit chat roux et blanc baptisé Oscar.

Demain, on peut imaginer que ce Marseillais de 24 ans affichera une attitude moins arrogante quand il devra répondre de ses actes en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel.

Pourtant, même s’il encourt une peine de deux ans de prison pour sévices graves ou actes de cruauté envers les animaux, ce n’est pas de la justice dont Farid devrait le plus se méfier. Mais de la haine que son comportement, certes impardonnable, a générée sur Internet.

Cette vidéo récente, que la plupart des plates-formes de diffusion ont choisie du supprimer, a été postée jeudi soir. On peut y voir le jeune homme jeter le plus haut et le plus loin possible le malheureux félin qui retombe lourdement sur le béton. Mais, très vite, les internautes horrifiés dénoncent la cruauté de cette courte séquence. Et la police du Net se met en chasse.

L’identité et l’adresse de « Farid de la Morlette » sont révélées. Des appels à la vengeance sont publiés. Une pétition engrange les signatures à une allure vertigineuse. Avant que la police, la vraie, bien aidée par cette mobilisation populaire, ne vienne cueillir le lanceur de chat pour le placer en garde à vue. La Fondation Brigitte Bardot a porté plainte. « Nous aimerions que ces faits ne soient pas considérés comme de la simple maltraitance », insiste un porte-parole.

Oscar, dont son bourreau s’était débarrassé comme d’un détritus, a, quant à lui, été pris en charge par un passant. Lequel a pu joindre Majid, le propriétaire du félin de 5 mois, après la diffusion de son numéro par la presse locale. « C’est un amoureux des animaux qui l’a trouvé, la patte cassée, assez mal en point. Il a essayé de le soigner mais il paraît qu’il a vraiment besoin de voir un vétérinaire », confiait Majid hier, quelques heures avant de retrouver son animal qu’il cherchait depuis une dizaine de jours.

Un chaton que Majid a vu naître avant de le donner à ses enfants à qui il a épargné le visionnage de cette pénible séquence. L’auteur de la vidéo, sans doute réalisée à partir d’un téléphone portable, est recherché.

 

Like me !